Luzech s’impose devant le leader Layrac

Luzech 5 Layrac 0 (MT 5-0)
Pour Luzech 1 essai Mardi

Composition : Barbarou, Treil, Bazely H, Bazely M, Henras, Salgues, Aulié, Mardi, Bastit, Dufrene, Annes, Cot (c), Pons, Granata, Lavergne, Huard, Lassus, Vigié, Dautremepuich

C’est avec un mois et demi d’avance que les fameuses giboulées se sont invitées sur les bords de la douve. A y regarder de plus près, il ne manquait que les mouettes et les chalutiers au vu du nombre de cirés dans les tribunes.

Le coup d’envoi est donné sous l’oeil d’un public venu en nombre et d’entrée de jeu les infernalles gagnent la bataille de l’occupation. Malgré quelques dysfonctionnements en touche, les rouge et blanche réussissent à cantonner les adversaires du jour dans leurs 22 mètres.

Sous les assauts répétés des lotoises, l’arbitre accorde une pénalité 40m face aux poteaux, mais malheureusement le vent s’étant mis en mode rafale, fera son boulot en laissant le ballon choir au pied des montants.

Ce n’est que partie remise, car les protégées de Samuel Alix avaient décidé de multiplier les temps de jeu et il s’en fallu de peu pour qu’elles ne franchissent la ligne, devenue Maginot en quelques minutes. Les efforts vont s’avérer payant et la troisième ligne centre Angèle Mardi vient concrétiser tout le travail de sape de ses coéquipières en aplatissant la gonfle en bout de ligne. Il ne sera pas transformé, mais l’arbitre a le bon goût d’envoyer tout le monde aux citrons. 5 à 0 Une pause qui ressemblera de près à la dernière glaciation.

Le deuxième acte reprend et les visiteuses prennent les affaires en main, les Infernalles défendent leur territoire bec et ongles et empêchent toutes velléités offensives. Ca plie, mais ça ne rompt pas. Les luzéchoises “s’y filent” et les rucks sont extrêmement disputés. Même si les touches et les coups de pied sont aléatoires, le dieu éole oblige les deux équipes à tout jouer à la main ce qui a pour conséquence de vider les batteries à vitesse grand V. Le combat est âpre et Luzech échoue de peu, par trois fois, les deux ailières Kimberley Vigié et Paloma Granata ainsi que Mathilde Pons sont toutes stoppées à 2m de l’en-but.

Les 20 dernières minutes seront à l’image des 60 premières, à savoir un combat de tous les instants avec des infernalles qui avaient visiblement un stock de courage et de vaillance à revendre. L’homme en vert qui dû abandonner ses lunettes en cours de match, eu la bonne idée de garder son chronomètre et décide de mettre un terme à cette partie. Victoire méritée des lotoises où les sourires de fin de match furent proportionnels aux efforts fournis.

Les luzéchoises l’emportent 5 à 0 avec un vrai bon match de guerrières, doublé d’une bonne dose d’abnégation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Luzech Rugby

GRATUIT
VOIR