Des regrets pour Luzech

Infernalles Luzech 24 RRNQ 33 (MT 24 à 14)
Pour Luzech 4 essais Bazely K(2), Sabatié, Pons 2T Dufrene
Pour RRNQ 5 essais 4T

Composition : Bazely M, Mardi, Bazely K, Henras, Aulié, Bastit, Dufrene, Sabatié, Pons, Lavergne, Cubaynes, Salgues, Vigié, Granata

Cliquez pour voir toutes les photos

Même si officiellement nous sommes rentrés dans l’hiver météorologique, la sombritude automnale d’un dimanche de décembre vous attire bien malgré vous vers une infinie tristesse. Heureusement que pour égayer tout ça, il y a les vertus joviales d’un bon match de rugby où les rouge et blanche de Luzech reçoivent les bleu blanc et rose de RRNQ. Des couleurs donc pour un démarrage en fanfare malgré l’absence de bandas avec un essai de Karine Bazély dès la troisième minute 5 à 0

Le ton est donné et les luzéchoises mettent un point d’honneur à conserver le ballon, privant les filles du nord de toute munition. Départ payant puisque sur une sortie de mêlée c’est la doyenne Elodie Sabatié en mode “booster” qui réussi à planter la gonfle dans l’en-but après une percée de 50m. 10 à 0 8ème

La maîtrise du jeu reste luzéchoise jusqu’à ce que les filles du RRNQ envoient une gazelle entre les perches pour un essai en première main. 10 à 7 Les luzéchoises repartent de plus belle, avec un essai de Mathilde Pons au sortir d’un regroupement où tout le monde avait décidé d’avancer. 17 à 7 à la 16ème.

Trois minutes plus tard, la physiquement au point, Karine Bazély s’occroit un joli doublé plein de rage au pied des pagelles. 24 à 7 19ème L’arbitre s’apprête à décréter la pause, mais les filles du nord envoient un dernière salve plein axe et ainsi rajoutent des points juste avant les citrons 24 à 14

Dès la reprise, les filles de RRNQ monopolisent le ballon mais les luzéchoises courbent l’échine et ne voulent pas rompre malgré les pliages successifs. Les rouge et blanche tiennent le bon bout, mais les “5 dernières minutes” nous rappellent une série à succès des années 60 et 80, elles seront fatales aux luzéchoises qui encaissent sans pouvoir répondre trois essais dans le même laps de temps. Cela va vite, trop vite, pour les filles de la douve qui ont revisité – bien malgré elles- le concept du “dominer n’est pas gagner”. Défaite cruelle des infernalles au terme d’un match accompli où les visiteuses du jour avaient juste décidé à l’instar d’une tortue pragmatique de laisser courir le lièvre afin de partir à temps.

Prochain rendez-vous le 12 janvier à Figeac pour le match décisif pour la qualification en play-off.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *