Reprise pour les Infernalles

Même si cela fait un moment que les vacances sont terminées, que les bandanas sont bien pliés au fond du placard et que les longs séjours sur la cote sont à ranger dans la case nostalgie, il faut bien avouer que le premier match sonnera le glas de tout ces petits plaisirs estivaux.

Les pensionnaires de la Douve sont donc engagées dans le championnat de France de fédérale 2 (à XV) et débuteront ce dimanche avec la réception des filles du Stade Rodez Aveyron. Un championnat national réparti en 12 poules de 5 équipes dont seules les 2 premières sortiront en playoff (6 poules de 4). Cette phase que l’on appellera qualificative se disputera en match aller-retour et se terminera le 27 janvier. Les autres équipes non-qualifiées se verront reversées dans le challenge fédéral (9 poules de 4) avec la garantie non négligeable de jouer jusqu’au 14 avril.

Les Infernalles seront dans la poule 8 avec pour autres adversaires, les voisines de Puy l’Evêque, les lot et garonnaise de Layrac ainsi que les Auvergnates d’Aurillac. C’est avec un groupe encore un peu pus rajeunis que le précèdent exercice, que les lotoises vont se présenter dimanche aux pieds de l’Impernal pour y accueillir des ruthénoises présentes il y a déjà 2 ans dans leur poule.

Un effectif conséquent puisque qu’à ce jour, les rouges et blanches disposent de 25 licences avec trois filles malheureusement à l’infirmerie pour ce début de compétition.

Un groupe qui doit donc apprendre à jouer ensemble et malgré l’absence de match de préparation (initialement prévu contre……Rodez) gageons que le nouveau coach Samuel Alix ait su trouver les bons ajustements pour éviter tout faux-pas pour cette première à domicile. Les filles devront quant à elles faire preuve d’abnégation et de combativité pour contrecarrer les plans des aveyronnaises, surement pas venues sur les bords du Lot pour y acheter un fond de commerce.

Des filles de Rodez dont on sait peu de choses finalement si ce n’est qu’elles sont sur un rythme de 3 entraînements par semaine, ce qui est assez inhabituel pour ce niveau. A noter que le fait d’être adversaire, ne signifie pas « être en guerre » puisque les filles de Rodez ont autorisé Mathilde Pons (Infernalle s’il en est) de participer à leurs entraînements étant étudiante cette année sur les berges de l’Aveyron. Beau geste…ahhh les valeurs du rugby !

Ces mêmes ruthénoises ont également (et gentiment) accepté de décaler l’horaire du match afin qu’il puisse avoir lieu à 13h30, en lever de rideau des garçons.

Rendez-vous donc dimanche 30 septembre à 13h30 pour voir ces dignes représentantes de l’ovalie, se disputer « la pelota » méchamment ovoïde, avant que leurs alter ego masculins ne fassent de même contre les tarn et garonnais.  Quel beau dimanche en perspective sur les abords de la Douve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *