J’ai vu

J’ai vu

J’ai vu l’homme en vert siffler le coup d’envoi d’une rencontre où le rouge et le blanc allaient s’entrechoquer avec le jaune et le noir sous un ciel définitivement gris.

J’ai vu des filles souffrir sans jamais desserrer les dents.

J’ai vu des filles plier mais jamais ne rompre.

J’ai vu 40 premières minutes d’investissement total ayant donné du sens au mot espoir.

J’ai vu des supporteurs, des parents, des joueurs, des anciens, des habitués, des nouveaux et des partenaires se dire de concert « il y a la place ».

J’ai vu toute l’incrédulité sur des visages meurtris par les ravages d’une maudite interception.

J’ai vu se dessiner toute une nuée de « c’est pas grave » sur les visages d’anges presque déchus.

J’ai vu la tour de l’Impernal s’écrouler au gré d’une charge monstrueuse, sortie tout droit d’une ancestrale activité des volcans d’Auvergne.

J’ai vu des filles à genoux puis debout, expliquant à qui voulait l’entendre que le mot impossible n’existait pas dans le dictionnaire luzechois.

J’ai vu un soupçon de soulagement lorsque la benjamine de l’équipe finissait d’enfouir la gonfle au plus profond de l’en-but jaunard.

J’ai vu de la fumée sortir d’un appareil photo, d’une fille emmitouflée sur le bord de touche, qui n’avait trouvé comme seul moyen de se réchauffer que de mitrailler.

J’ai vu le boulanger de la commune m’expliquer toutes les vertus de la prédiction ainsi que le génie de Nostradamus.

J’ai vu tout d’un coup, l’arbitre, galoper gentiment vers le milieu des perches en levant le bras…….

J’ai vu le temps s’arrêter.

J’ai vu des étreintes jusqu’alors inconnues au bataillon des luzechoises. 

J’ai vu toutes les couleurs de ces jolis yeux inondés de larmes d’un bonheur tellement profond, qu’il contamina l’ensemble des tribunes. 

J’ai vu des anges ressuscités et touchés par la grâce se serrant les uns contre les autres afin d’écouter l’évangile selon Saint Pilou-Pilou. 

J’ai vu des entraîneurs heureux et apaisés malgré les remords d’un discours un peu brutal, qui n’avait pour but que de tirer toute la quintessence de ce qu’il y avait de mieux dans ce groupe. 

J’ai vu des filles et des femmes respectables, respectées et respectueuses envers elles même. 

J’ai vu à quel point j’avais de la chance de côtoyer ces nanas capables de vous faire traverser des émotions parfois inavouables pour un homme. 

J’ai vu un vrai groupe dans un vrai club. 

Bref ………. j’ai vu des filles jouer au rugby !!!!!!  

Olivier COT

 

Au bout du suspense, Luzech bat Romagnat

Luzech 14  Romagnat 12 (MT 0-0)
Pour Luzech 2E Pons, Pénalité 1T Cot
Pour Romagnat 2 essais 1T

Composition : Velez, Aulié, Treil, Mardi, Bazely M., Galthié M., Salgues, Chevillard, Callès, Cot (cap), Pons, Bastit, Sabatié, Roziers, Galthié A., Dautremepuich, Zaug, Lassus, Henras, Huard, Vermonet-Aulié, Granata

Photo Amandine Vernhié

C’est par un temps de chasse et des températures hésitant entre la surgélation et la congélation que le coup d’envoi est donné. Pas le temps de réfléchir, les jalons sont posés et dès le premier quart d’heure, il y a suffisamment d’intensité sur le terrain pour brancher 10 appareils à raclette en simultané.

Les filles des deux camps se rendent coup pour coup, mais se neutralisent. Les Luzechoises perdent des ballons importants sur des touches proches de la ligne, mais les auvergnates commettent trop de fautes au sol. Malgré une troisième ligne jaune et noire surpuissante et des trois quarts bien en place, les Luzéchoises stoppent toutes les velléités adverses. Bilan des courses, l’homme au sifflet ordonne la mi-temps qui n’a de nul que le score.

Le match reprend sur une offensive luzéchoise, les Bougnates interceptent et filent aplatir le ballon en bout de ligne. 0-5  On joue la 41ème et visiblement les visiteuses ont l’intention d’ouvrir les cadeaux avant le 25 décembre. Les placages sont rudes et malgré une défense acharnée, l’omniprésente n° 8 romagnatoise récupère le ballon en milieu de terrain et trois raffuts plus loin va déposer ses valises avec le ballon entre les perches. 0- 12 à la 60ème.

Le coup est rude mais Luzech relève la tête et passe à l’offensive. A la 70 ème sur une pénalité vite jouée à la main, les rouge et blanche envoient Mathilde Pons à l’essai. 7 – 12 avec la transformation de Mélanie Cot.

Les Infernalles continuent à pousser et après 3 pénalités successives devant leur ligne empêchant tout “scoring”, l’arbitre prend ses responsabilités et ordonne un essai de pénalité à la 81ème qui a pour effet un solde de tout compte immédiat. Victoire des Infernalles 14 à 12.

S’en suit alors une multitude de cris, de pleurs, de rires, de joie et de pilou-pilou que justifie une victoire aussi improbable que méritée, au vu de l’engagement mis sur le pré par les protégées d’Aurélien et Christian.

Si l’on est d’accord que la “fin” justifie les moyens, les filles du bord du Lot peuvent partir en vacances avec la satisfaction d’une première moitié de championnat de très belle facture. Les retrouvailles se feront avec la réception de Brive le 28 janvier 2018.

Noël du Rugby

Le rugby de Luzech s’était donné rendez-vous dans la salle de la grave pour accueillir le Père Noël. Tous les enfants après avoir bien goûté,  étaient impatients de recevoir leurs cadeaux .

Mais après l’arrivée du père Noël, ils ont d’abord assisté à un spectacle de mime et de jonglage auquel de nombreux enfants ont participé.

Bien entendu, les enfants étaient aux anges quand ils ont découvert leurs cadeaux et le ballon de rugby. La soirée s’est achevée avec les parents par la dégustation d’assiettes gourmandes.

Bravo à Eric Reghezza et à toute son équipe, ainsi qu’aux bénévoles qui sont venus préparer et organiser cette belle soirée. Merci bien sûr au père Noël pour sa participation.

    

Soirée Partenaires USL Rugby

Jeudi 14 décembre au Restaurant “Le Clau del loup” la Présidente Ghislaine Rossignol a accueilli tous les participants et présenté toutes les équipes du club, fort de 200 licenciés, de l’école de rugby aux seniors filles et garçons, en passant par les cadets et juniors.

Elle a tenu a remercier les éducateurs, les bénévoles, mais aussi les dirigeants et particulièrement la commission communication forte de 14 membres très actifs.

Les partenaires ont pu découvrir le site internet de l’USL et la mise en valeur de leurs entreprises. Place ensuite à la remise d’un exemplaire des maillots et des shorts à chacun d’entre eux, avant de poursuivre cette manifestation par un apéritif convivial et le dîner gastronomique.

    

Les cadeaux des Infernalles

Ce samedi, les visiteurs du Centre Leclerc de Pradines ont été intrigués par des petits lutins rouge et blanc qui proposaient à tout le monde d’emballer leurs paquets de noël.

Ils reconnaissaient rapidement les joueuses de l’équipe féminin, sympathiques et souriantes, qui avaient trouvé ainsi le moyen de collecter des fonds pour leur cagnotte du voyage de fin de saison.

Merci à toutes joueuses qui ont ainsi contribué à la promotion du rugby féminin.

   

Page 5 sur 31
1 3 4 5 6 7 31