les seniors s’inclinent logiquement à Verfeil

Verfeil 27 Luzech (12-3 m-t)

pour Luzech : 2 essais Vidus, Maruesco 2T Fage, Ressejac 1P Zorzanello

pour Verfeil : 4 essais, 2T, 1P

Équipe de Luzech : Maruesco, Parmegiani, Baysse, Ferran, Beziat, Zorzanello (c), Sodoyer, M.Eveque, Passedat, Ressejac, Ayral, Fage, Barrieres, Calvo, Vidus, Ch.Eveque, Ramos, Pradayrol, Relhie, Costes.

Luzech a perdu trop de ballons pour l’emporter. Sur des touches, des en-avants, des imprécisions, qui ont donné des munitions à des locaux solides avec des trois quarts qui savent attaquer, et un dix et un quinze au jeu de pied précis quand la Défense adverse est vigilante et bien placée.

Les 19 ballons perdus ont donné l’occasion aux hauts-garonnais  d’occuper le terrain luzechois, de tenter et de scorer par deux essais pour mener 12-3 à la pause. Deux autres essais donnent un avantage de 27-3.

Luzech a produit du jeu en 2eme mi-temps. Cela a payé en fin de match avec deux essais de Vidus et Maruesco pour un score final de 27-17.

Equipes B    Verfeil 19  Luzech 10   1 essai Lebre, 1P Leporc

Premier déplacement des séniors à Verfeil

Depuis six années et la descente de Luzech et Verfeil de Fédérale 3 en Honneur, les chemins des deux clubs se sont croisés à de nombreuses reprises et le stade de Verfeil est devenu un site familier de nos joueurs.

La ville a du charme, nous avons été accueilli parfois au centre socioculturel de Verfeil, qui présente un aspect admirable, restauration d’une ferme du XVIII° siècle de qualité, matériau bâti de terre cuite et de colombages. De même le club house du club a un charme indéniable…

Sur le terrain, le sort a été très variable avec deux dernières défaites sévères 29-0 le 18/12/2016 et 47-0 le 20/03/2016 qui feraient oublier une belle victoire âpre un ou deux ans auparavant.

Verfeil a bien débuté l’année en gagnant à l’extérieur, ils comptent capitaliser ce bon début de saison en enchaînant avec une deuxième victoire pour se placer en tête de la poule.

Luzech devra être aussi sérieux en défense, en attaque, que dimanche dernier, contre une opposition beaucoup plus sérieuse. A nos joueurs de prouver que le travail paye, que cette saison peut déboucher sur le goût agréable des phases finales.

Jérôme Cantagrel, entraîneur, relativise le succès de dimanche et pense que ce sera un bon test contre un prétendant à la montée.

A noter que les deux équipes vont pouvoir jouer, après le forfait de la réserve de La Nicolaïte, dimanche. C’est l’occasion de voir des jeunes et moins jeunes de la réserve bousculer la hiérarchie pour pouvoir postuler en première… Cela passe par la présence à l’entrainement, du travail physique personnel en cas d’empêchement ou d’éloignement professionnel.

FAISONS CONNAISSANCE AVEC ANTOINE BOSSON

Je me présente, Antoine alias ToinToin Bosson, j’ai 32 ans en décembre.

Antoine Bosson

Moi et les études, ça n’a jamais collé donc j’ai commencé à travailler vite (serveur). Par mon premier boulot, saisonnier, j’étais toujours en déplacement et j’ai pas mal bougé.
J’ai un enfant Enzo que je ne vois pas beaucoup et deux que j’élève avec ma compagne, même si je ne suis pas leur père.

J’ai connu le rugby sur terrain avec mon meilleur ami qui joue à St Lys (31 Haute-Garonne), j’ai ensuite évolué dans son club un an à Labastide-de-Beauvoir (31) à 14 ans. Entre temps mon parcours personnel m’a éloigné du rugby. Je l’ai repris à 30 ans avec le club de ARA Aytré (17 Charente-Maritime) où j’évoluais aux postes d’ailier et centre (11 et 13).

Mon équipe préférée que je supporte, bien évidemment, c’est le Stade Rochelais. Mes trois passions sont le rugby, être modèle photo et les tatouages. Une région que je connais peu, mais qui donne envie de prendre un bon bol d’air, c’est la Savoie 😆.

FAISONS CONNAISSANCE AVEC APPOLLINE ESTRADA

Je m’appelle Appolline Estrada, j’ai 20 ans je suis née à Cahors.

Appolline Estrada

J’ai un bac STMG (Science de la Technologie du Management et de la Gestion), et actuellement je suis Gendarme Adjoint Volontaire sur Toulouse. J’ai joué 11 ans au football de 5 à 14 ans au club de Pradines-Reignac avec les garçons et ensuite de 18 à 20 ans dans un club féminin dans la Loire (42). J’ai également évolué 2 ans en volley-ball au club de Cahors, j’ai dû stopper suite à mon entrée en École Militaire à Tulle…

Je n’ai jusqu’à maintenant jamais pratiqué de rugby, je l’ai seulement quelques fois regardé à la télé, c’est mon amie d’enfance Audrey (Aulié) qui fait partie de l’équipe des Infernalles, qui m’a fait découvrir le club de Luzech il y a quelques années. Et cette année j’ai décidé de me lancer, de prendre ma licence pour découvrir le rugby féminin, retrouver un terrain et une super équipe de filles avec laquelle j’ai déjà fait quelques entraînements.

Grâce à leurs années d’expériences en rugby et aux coachs, la saison s’annonce très bonne, tout est réuni pour progresser rapidement et surtout prendre du plaisir à jouer au rugby.

 

Féminines : le championnat reprend à Brive

Tic tac tic tac, le compte à rebours est lancé !

En effet, J moins quelques jours avant que le « doux » son de l’homme (ou la femme) au sifflet ne vienne rompre l’épais silence des grasses matinées estivales.

Pour Sosso, Galtoche, Pitch, la Sardine, Némo, Petit taureau et toutes les autres affublées de surnoms plus ou moins évocateurs, l’heure est à l’action. Les sourires vont peu à peu s’effacer laissant place à une crispation certaine.

Les unes impatientes de reprendre là où tout s’est arrêté un jour d’avril 2017 et les autres, curieuses de connaitre les frissons d’un premier combat qui en appellera certainement d’autres.

Sous la houlette de Christian Estève et d’Aurélien Calles, les deux entraîneurs impliqués et motivés, les Infernalles sont au travail depuis le mois de juillet afin de débuter la saison de la meilleure des façons possibles. La pression d’un premier match se faisant aussi ressentir pour les deux hommes tant la validation des acquis depuis le début des entraînements est primordiale.

C’est donc à Brive au stade des bourriotes sur un terrain synthétique que les joueuses se déplaceront dimanche prochain, avec la ferme intention d’y obtenir un résultat. La tâche s’annonçant ardue, il leur faudra donc un haut pourcentage de cœur à l’ouvrage, d’abnégation et de solidarité pour aller défier les corréziennes sur leur terre.

La Douve vs La Gaillarde pour commencer, leur offre donc une sympathique entrée pour le menu de ce championnat de Fédérale 2 poule 7 très épicé. Le départ du bus des joueuses est prévu à 11h à Cahors Gare routière à côté du Bordeaux

Entretien avec Mathilde Pons

Bonjour, je me présente, je suis Mathilde Pons. J’ai 18 ans, je suis originaire de Cahors et je poursuis mes études à Aubin d’assistant en architecture.

Mathilde Pons

J’ai pratiqué le handball pendant 5 ans.

Je viens d’intégrer l’équipe des Infernalles pendant l’été pour ma première saison de rugby. Je me plais beaucoup, l’ambiance est très bonne. On m’a bien accueilli.

J’aime beaucoup le stade toulousain. Mon premier match amical s’est super bien passé et j’ai pris beaucoup de plaisir…

 

 

Page 47 sur 56
1 45 46 47 48 49 56