Joueuses et solidaires

Les Infernalles de Luzech ont voulu faire un geste solidaire envers leurs semblables dans le besoin.

Après avoir découvert l’association Féminité sans abri sur Facebook, l’idée est lancée de faire une collecte d’échantillons et autres produits de beauté encombrant le placard des filles. Elles ont toutes répondu présentes et ont déposé leurs dons à l’une des leurs lors d’un entraînement du vendredi soir au stade de la Douve.

Un gros colis a ensuite été envoyé par la poste direction la Gironde où se trouve le siège de l’association.

C’est un petit geste pour ce groupe de filles mais qui va compter pour ces femmes dans le besoin. Une fois de plus, cette action montre que les valeurs humaines de solidarité du rugby sont pas un vain mot.

Encore un déplacement pour les Seniors !

Contre Verfeil, Luzech avait joué avec sérieux mais avait perdu. A Montech et contre le TEC, deux bons matchs ont produit deux belles victoires. Le déplacement à La Nicolaïte a marqué un coup d’arrêt dans la qualité du jeu. Des déchets techniques (passes approximatives parfois après de belles séquences), des ballons tombés, des absences ont refait penser aux matchs où l’équipe avait alterné le bon et le moins bon.

Si la victoire est là, essentielle, il faut vite oublier le contenu du match de dimanche.

Au classement de la poule ; Carmaux revient bien dans le coup, Montech compte beaucoup de points de bonus. Derrière Verfeil, Toulouse Lalande et Montredon, Luzech peut disputer à Carmaux et Montech la 4ème place et se détacher de St Orens, St Jory, le TEC et La Nicolaïte.

C’est le printemps avant l’heure à Luzech, résultat du travail de la commission sportive, et du club, mais c’est surtout le résultat du travail des entraîneurs et des joueurs. Cependant, dimanche, il faudra un exploit des joueurs luzéchois pour l’emporter à Montredon, mais avec ce groupe rien n’est impossible et la pression sera plutôt dans le camp adverse.

Alors, pas question d’une promenade au magnifique zoo de Montredon-Labessonnie ! Pour espérer l’emporter et se faire plaisir, il faudra s’appliquer sur les fondamentaux pour pouvoir développer le jeu de mouvement qui permet à l’équipe de faire la différence.

Ce week -end, les deux équipes se déplaceront pour deux belles rencontres.

De nouveau la Corrèze pour les infernalles

Pas le temps de digérer la déception (et c’est tant mieux), que les Infernalles se retrouvent en déplacement pour y affronter les autres Corréziennes de la poule.

C’est donc chez les Neuvicquoises que les filles de la Douve vont tenter de récupérer des points histoire d’effacer définitivement la contre-performance de dimanche dernier à domicile. Sur le papier la rencontre s’ann2once déséquilibrée mais sur le papier seulement. Même si les filles de Corrèze pointent à la dernière place du classement, elles ont bien l’intention de jouer les trouble fêtes malgré leurs difficultés à maintenir un effectif stable.

Un match à la maison reste un match à la maison donc attention, l’odeur nauséabonde du match piège n’est pas loin de venir chatouiller l’olfactif des Infernalles. Celles-ci, sous la houlette de leurs coaches, vont devoir gommer toutes les petites erreurs de dimanche dernier sous peine de sanction immédiate.

Retrouver les bases de leur jeu, respect des fameux fondamentaux, le tout couronné d’une bonne dose de plaisir, devraient être les ingrédients pour composer la si précieuse recette d’un succès nécessaire et obligatoire. Et histoire de compléter le tableau, tout ce petit monde devrait s’expliquer sous un temps à faire déprimer un congrès d’humoristes.

Les Infernalles savent donc ce qui leur reste à faire pour ramener un maximum de points avant les prochaines échéances pour le moins décisives. A vos moufles et vos crampons.

A la découverte de Fabrice Escaich

Bonsoir, je suis Fabrice Escaich, né à Toulouse. Je suis marié, un enfant, un petit garçon. J’ai 32 ans, 1m70 pour 85 kg. Je suis enseignant au Lycée Gaston Monnerville de Cahors, en maintenance automobile.

Je débute le rugby à Mazères sur Salat (31), jusqu’à 18 ans. Je joue au TAC (Toulouse),à Marcq-en-Bareuil (59 Nord), Nogaro (32 Gers), Puy L’Evêque et enfin Luzech. J’arrête un an pour une opération à l’épaule avant de  reprendre cette saison.

J’ai été troisième ligne en jeune, demi de mêlée en sénior, puis trois quart centre et enfin troisième ligne. Mon meilleur souvenir ? Le titre de champion des Pyrénées 2008 avec Mazères sur Salat.

Je suis la carrière de Julien Rey avec qui j’ai eu la chance de jouer.  Mon père a joué avec William Servat à Mazères avant qu’il rejoigne le Stade. Et cela fait bientôt dix ans que j’ai rejoint cette belle région du Lot. Allez la Douve !

Luzech ramène la victoire de St Nicolas de la grave

La Nicolaïte 13 Luzech 17 (MT 10-10)
Pour Luzech : 2 essais Relhié, Calvo, 2 T, 1 P Rinié
Pour St Nicolas : 1 essai, 1 T, 2 P

Composition : Maruesco, Baysse, Prunis, Béziat G, Evêque Ch, Ramos, Sodoyer, Escaich, Martinez, Capdrot, Béziat C., Pradayrol, Relhié, Passedat, Rinié (c), Fage, Barrières, Ayral, Calvo, Costes, Resséjac

Sur un terrain en très bon état, Luzech a perdu des ballons, cafouillé son rugby au point de laisser St Nicolas croire jusqu’au bout à la victoire. Mais sur chaque forte domination de La Nicolaïte, la défense a été vaillante, présente et la victoire est tout de même au rendez-vous.

L’entame de match voit Luzech perdre deux ballons successivement, ce qui permet aux locaux d’occuper le camp lotois et de tenter de marquer, mais en vain.

A la demi-heure de jeu, une attaque en bout de ligne permet à Relhié de conclure. 0-7 28e. St Nicolas réplique de suite 7-7 (34è) par ses avants. A la pause, le score est de 10 à 10.

En deuxième période, St Nicolas tente et mène 10-7 sur une pénalité avant que Calvo en bout de ligne parvienne à donner un avantage de 17-13 aux visiteurs. Essai transformé par Rinié 72è. Les dernières tentatives tarn-et-garonnaises sont infructueuses, la défense et la vaillance lotoise sont au rendez-vous pour une victoire précieuse à défaut de la manière.

Quatre points précieux dans la course à la qualification aux phases finales, quatre points qui permettront au groupe de travailler sereinement les semaines prochaine.

Luzech se fait contrer par les brivistes

Luzech 10 Brive 21 (MT 10-14)
Pour luzech 1P Cot,  1 essai Dautremepuich, 1T Bastit
Pour Brive 3E, 3T

Composition : Treil, Aulié, Bazely K, Mardi, Bazely M, Salgues, Henras, Chevillard, Calles, Cot, Pons, Dufrene, Bastit, Sabatié, Galthié A, Dautremepuich, Lassus, Galthié M, Estrada, Roziers, Huard, Adde

Le soleil ayant pris un RTT de dernière minute, c’est sous un temps frais et gris que le coup d’envoi est donné. Les équipes sont tendues pour ce match à enjeu. Les 10 premières minutes sont équilibrées, le jeu se cantonnant au milieu de terrain. Pons, sur une percée, est à deux doigts de filer à l’essai mais elle est reprise sur la ligne des 22m. Les Infernalles ouvrent logiquement le score sur une pénalité de Cot à la 18ème. 3-0

Les rouge et blanche continuent à pousser, leur pénaltouche avance, mais elles se font intercepter laissant filer l’arrière adverse, pour un essai de 90m entre les perches. 3-7

Dix minutes plus tard, ces mêmes corréziennes récidivent en récupérant un ballon tombé au milieu du terrain pour un nouvel essai longue distance. 3-14 Les filles de la douve ne se laissent pas abattre et reviennent investir le camp corrézien. Sur une altercation, l’arbitre expulse les deux capitaines faute d’avoir vu l’origine de la chamaille.

On joue les arrêts de jeu et les luzéchoises sur un nouveau temps fort viennent aplatir enfin par l’intermédiaire de Dautremepuich. Essai transformé en coin par Bastit. L’arbitre renvoie les deux équipes aux citrons sur le score de 14 à 10 pour les visiteuses.

Le jeu reprend et la deuxième temps est plus enlevée, mais brouillonne. Malgré deux belles percées d’Adde et Pons, ainsi qu’un gros travail des avants, ce seront les Corréziennes qui enfonceront le clou sur la sirène. 21 à 10 pour Brive qui remporte le match qu’il ne fallait pas perdre.

A noter la prestation quasi militaire de l’arbitre digne d’un sergent recruteur du corps des marines. Enorme déception pour Luzech qui avait pourtant la place pour l’emporter. Il faut vite se mobiliser le week end prochain, pour un déplacement en terre de nouveau corrézienne à Neuvic.

« Quand il faut y aller, il faut y aller » !

La trêve des confiseurs étant tombée définitivement dans l’oubli, celle des Infernalles arrive gentiment au bout du bout de son crépuscule.

Passée l’euphorie du dernier match aller, les m3 de calories ingurgités, les regroupements familiaux divers et variés ainsi que les séjours ostéopathiques pour cause de maintenance, l’heure est venue pour les filles de la Douve de remettre le bleu de chauffe.

Pour ce premier match de la phase retour, ce sont les filles de Brive qui sonnent au portillon. Match capital s’il en est, au vu du classement des deux équipes. En effet les Infernalles, en 4ème position, pointent à une longueur de leur adversaire du jour classées 3ème.

Le match aller avait donné lieu à un âpre combat essentiellement cantonné au milieu de terrain qui avait vu les corréziennes s’imposer logiquement sur le score de 12 à 0. L’heure de la revanche a donc sonné car depuis début octobre, les débats s’en trouvent nettement plus équilibrés.

Le travail des coaches Christian et Cali est en train de payer et ce malgré une trêve hivernale très longue et météorologiquement compliquée. Les filles du bord du Lot ont clairement leur destin, et le ballon, entre leurs mains quant à leur hypothétique qualification car si les deux premières que sont Périgueux et Romagnat paraissent (pour le moment) hors de portée, il est clair que passer l’obstacle corrézien, les placerait dans une position plus que favorable pour la suite de la compétition.

L’unique objectif étant la victoire, un public nombreux est donc attendu à 15 heures ce dimanche à la Douve pour un après-midi ensoleillé et rugbystiquement passionnant !

Page 28 sur 48
1 26 27 28 29 30 48