Luzech s’impose devant St Céré

Luzech 41 St Céré 0 (MT 15-0)

Pour Luzech 7 essais Pons(2) Chevillard, Bazely K(2), Bazely M, Sabatié 3 Transformations Bastit

Composition : Velez, Aulié, Treil, Llamas, Dautremepuich, Lassus, Bazely K, Bazely M, Salgues, Mardi, Henras, Chevillard, Galthié, Callès, Cot (Cap), Sabatié, Dufrene, Bastit, Pons, Estrada, Huard, Galthié

Deuxième derby consécutif pour les infernalles qui sous un vrai temps automnal recevaient les filles de St Céré. Il fallait se mettre rapidement dans le bain pour éviter un début de match piègeux. Le premier quart est approximatif de la part des deux équipes et sur une pénalité jouée à la main s’en suit une succession de passes des trois quarts qui offrent leur premier essai à l’ailière Mathilde Pons. Le jeu semble enfin lancé, mais les rouges et blanches sont à deux doigts de se faire surprendre sur un ballon arraché dans l’entre jeu. Avertissement sans frais.

Le match se poursuit à une allure de sénateur et suite à un long arrêt de jeu sur blessure, les Infernalles vont par deux fois sarcler l’en-but adverse avec encore Mathilde Pons à la manœuvre qui laisse sa vis-à-vis les pieds dans le béton et offre à Justine Chevillard l’occasion de vérifier si le ballon est bien gonflé. Mi-temps 15 à 0

Le deuxième acte reprend tambour battant avec deux essais de la famille Bazély (Marylou et Karine) histoire d’expliquer aux gazelles que les avants ont aussi leur mot à dire. 29 – 0. Les sang et or ne lâchent rien et s’accrochent avec une omniprésence dans les rucks, mais rien n’y fait.

Les Infernalles, grâce à une conquête sans faille inscrivent deux nouveaux essais avec Elodie Sabatié en bout de ligne et Karine Bazély pour un doublé entre les perches. A noter la belle réussite au pied dans les transformations de Sabine Bastit.

C’est sur le score de 41 à 0 que le seul homme autorisé sur pré siffle la fin du match. Malgré un temps de chasse et des températures en berne, le nombreux public a pu assister à un excellent match offert par les filles de la douve. Rendez-dans deux semaines pour un périlleux déplacement à Périgueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *