Luzech revient de Layrac avec des regrets

Layrac 24 Luzech 13

Pour Layrac 4 essais Pour luzech 2 essais mardi 1P dufrene
Composition Luzech : Barbarou Huard Treil Bazely Mardi Salgues Cot Lassus Bastit Dufrene Pons Guffroy Vigie Granata Lavergne Henras Aulié Annes Ent. Alix

Pelouse grasse, public nombreux, petite brise du Sud-Ouest et beau soleil. Pas d’armistice mais un beau combat printanier en perspective dès le coup d’envoi. Les luzéchoises prennent les commandes et sur une touche cafouillée la seconde ligne angélique mardi file le long de la touche marquer un essai en mode Trois quart aile. Pas le temps de souffler, les rouges et blancs repartent à l’assaut et sont à deux doigts de marquer à nouveau quand une maudite interception les renvoie à leurs chères études. 5 à 5 à la 16e minute

Les lot-et-garonnaises doublent la mise 5 minutes plus tard sur une action grand large 12 à 5. Les infernallent ne lâchent rien et reviennent à 8 à 12 au gré d’une pénalité face aux poteaux.

Un carton jaune de chaque côté pour placage haut, histoire de calmer les ardeurs défensives et tout ce beau monde se retrouve aux citrons sur le score de 8 à 12 pour les locales.

Les infernalles repartent tambour battant mais le drop de Laetitia Dufrene passe légèrement à gauche des perches. Le coche est loupé et les Lot et garonnaises en profitent pour marquer un autre essai tout en débordement. 19 à 8 à la 48e.

Les infernalles n’abdiquent pas et un superbe maul consécutif à une pénaltouche, envoie angélique mardi une deuxième fois derrière la ligne. Il ne sera pas transformé 19 à 13 pour Layrac à la 65e. Ca continue de pousser mais ce sont les locales qui profitent d’une énième erreur pour filer entre les poteaux 24 à 13.

Malgré çela le point de bonus défensif est toujours à portée de main mais celles-ci laissent encore échapper le ballon. L’homme en vert joue du sifflet et ordonne la fin du match, plus hivernal qu’au début au vu des cadeaux de Noël distribués pendant tout le match. Des regrets et du travail en perspective. A signaler, malheureusement la blessure d’Emilie Guffroy au genou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *