Les luzéchoises en quart

Coeur de Lomagne 0 Luzech 36
Pour Luzech 6 essais Dufrene, Lavergne(2), Mardi, Pons(2) 2T Cot, Dufrene

Composition : Warne-Cleave, Huard, Velez, Bazély M, Bazély K, Aulié, Barbarou, Mardi, Bastit, Dufrene, Vermonet, Cot, Pons, Sabatié, Lavergne, Treil, Granata, Annes

C’est sous un soleil printanier, un vent à défaire tous les brushing du Sud-ouest, et une pelouse blanchie par les pâquerettes que débute la rencontre qualificative pour les infernalles.

La tension étant légèrement palpable, les rouge et blanche décident de prendre les points sur une pénalité histoire de se rassurer. C’est manqué, mais sur l’action qui suit, la demi-d’ouverture Laetitia Dufrene file entre les perches ouvrir le score. Essai transformé 7 à 0  11ème.

S’en suit alors une espèce de faux rythme générateur de fautes de part et d’autre qui a le don de provoquer un agacement général. Ca chacaille dans les rucks et les lomagnoles vendent chèrement leur peau jusqu’à ce que l’arrière luzéchoise Hélène Lavergne nous gratifie d’une relance aux 40m. Celle-ci finit dans l’en-but gersois en ayant pris soin de passer en revue toute la défense. 12 à 0  29ème

Les infernalles continuent de pousser, mais en estimant que vitesse est le synonyme de précipitation, le nombre d’erreurs se trouve dangereusement en augmentation. C’est donc avec un certain soulagement doublé de quelques interrogations qu’arrivent les bien-nommés citrons sur le score de 12 à 0.

Pas de quoi pavoiser d’autant que le bonus offensif est impératif pour la qualification. Le deuxième acte reprend avec d’autres intentions et c’est la troisième ligne centre Angèle Mardi qui plante le troisième essai derrière le ruck. 17 à 0 45ème.

Les luzéchoises retombent malheureusement dans leurs travers et il faut attendre la 65ème pour voir un superbe mouvement avants/trois-quarts conclut par l’arrière Hélène Lavergne s’adjugeant au passage un joli doublé. 22 à 0   67ème

La satisfaction n’est toujours pas de mise, mais le soulagement s’installe quand même pour des luzéchoises dans le dur. Les sourires arrivent 7 minutes plus tard sur une sortie de balle plus rapide que d’ordinaire générant un superbe mouvement bien fini par la deuxième centre Mathilde Pons. 29 à 0 74ème

Les infernalles étouffent les vaillantes gersoises qui craquent une dernière fois sur une mêlée bien contrée, en laissant à Mathilde Pons le soin d’expliquer à tous le rôle du trois quart centre.

Essai entre les pagelles précédé d’un « tchic tchac » qui laissera l’ultime rempart lomagnol avec les chevilles dans le béton. 36 à 0 80ème

Le très tatillon représentant du corps artitral envoie définitivement les deux équipes à la douche avec des lomagnoles sorties la tête haute et des luzéchoises en possession du ticket gagnant d’un tant espéré quart de finale. Victoire longue à se dessiner mais victoire qui permet aux lotoises de poursuivre leur belle aventure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *