Les Infernalles « aux forceps »

Luzech 5 Montauban 0 (Mi-temps 5-0)
Pour Luzech 1 essai de Lassus
Arbitre Aloïs Cubaynes

Composition : Bazely K, Treil, Bazely M, Henras, Lassus, Salgues, Aulié, Mardi, Bastit, Cot, Granata, Dufrene, Pons, Sabatié, Lavergne, Huard, Annes, Vigié, Estrada, Warne-Cleave

C’est sous un crachin irlandais que l’arbitre donne le coup d’envoi. La tension est palpable, tant est si bien, et l’engagement des infernalles ne fait pas 10 mètres.

Le huit de devant se retrouve mis à l’épreuve et dès les premières minutes, les deux équipes vont devoir s’occuper d’une « gonfle » transformée en savonnette.

Les montalbanaises se mettent souvent à la faute et l’arbitre est obligé de sanctionner. La pénaltouche qui suit offre un superbe lancer à Sophie Treil qui ajuste sa seconde ligne Delphine Henras en fond d’alignement qui à la retombée envoie le ballon au fond du maul. Après 20m de progression, le ballon porté par Manu Lassus finit enfoui dans l’en-but. La transformation en coin est manquée,  5 à 0   8ème

Bizarrement cet essai a pour conséquence de crisper tout le monde et il s’en suit une succession d’en-avants de part et d’autre qui limite les différentes temps de jeux à une dizaine de secondes. Inutile de dire que les ailières ont les mains dans le short. Le jeu se cantonne alors en milieu de terrain ce qui facilite le traditionnel regroupement des citrons Mi temps 5 à 0

La seconde mi-temps repart sous les mêmes auspices à savoir un ballon en téflon et un arbitre à deux doigts de faire fondre le sifflet. Les Infernalles sont près d’aggraver le score sur une belle combinaison en touche où la lanceuse se retrouve avec le ballon le long de la ligne sans pouvoir concrétiser.

Les montalbanaises ont la main mise sur le ballon en fin de match et peuvent emporter la mise, mais la courageuse défense luzechoise bloque l’ultime maul à 2m de l’en-but, ce qui a pour conséquence de redonner la ballon à Luzech qui envoie celui-ci derrière les talanquères pour le gain du match.

Prototype d’un match ou l’en-jeu a tué le jeu, faisant la part belle aux fautes de mains et aux défenses. La victoire n’en est pas moins belle ce qui est de bon augure pour le déplacement à Aurillac dimanche prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *