La bulle de Némo

Une vision non objective du match des Infernalles

Bon, aujourd’hui, match à Saint Clar contre Coeur de Lomagne, à défaut de férias à Condom, allons quand même faire un tour dans le Gers.

Une équipe remaniée, l’occasion pour certaines de tenir un poste qu’elles convoitent souvent . Le trajet prend un air de promenade dominicale avec pique nique au bord de l’eau qui ferait presque oublier qu’un faux pas arrêterait là une saison plus tôt pas mal commencée.

Mais bon, Captain Mela veille au grain (normal pour une CotCot) et remet les pendules à l’heure. Après quelques lancements de jeu, retour dans le bus pour arriver au stade et aller enfiler ce maillot qu’on aime tant.

Arrivées au stade, les « expertes » font leur analyses « le terrain est en pente et monte vers l’angle la bas » « le vent est en travers » « y a des trous partout », Horacio n’a qu’à bien se tenir les infernalles mènent l’enquête. Après avoir tout vérifié, fini le camp de vacances, il est temps d’aller s’échauffer.

Un aller-retour, un mini tour de terrain, la PPG habituelle, échauffement des cervicales et opposition pair contre impair…euh ok mais c’est quoi mon numéro? Visite de l’arbitre qui a priori n’est pas venu pour faire de l’humour.

Retour aux vestiaires pour enfiler le maillot, première étape ne pas se tromper de vestiaire (surtout pour la première ligne remplaçante) et ne pas oublier d’enfiler son short (peut être le secret de notre ailière pour courir plus vite). Au moment de rentrer, une sensation bizarre, faudrait pas les sous-estimer… Non on peut pas faire ça.

Coup d’envoi sifflé et là faut y aller. Et là c’est le festival… mais pas celui de bandas malheureusement, …, en-avant, hors-jeu, carton de plusieurs coloris, engueulades à répétition, la seconde ligne a même réussi à chuter seule (on peut quand même rire un peu)… bref le meilleur du pire sur ce match.

Après un petit recadrage (plus compliqué que le cadrage débordement), les avants y remettent la tête, les trois-quarts activent leurs gambettes (et même les avants de temps en temps) et le ballon retrouve la terre promise. Enfin ! Heureusement l’essentiel est assuré et la victoire est là synonyme de qualification.

Mais que penser? Oui on a fait un mauvais match… Non les changements de poste ne sont pas la seule raison du désordre… on chante ou on chante pas? Bon apparemment on chante pas. Ok on n’a pas fait un mauvais match mais le résultat est là et on peut quand même être fières de nous non ?

Une bonne douche, un ou deux beignets de réconfort et il est temps de remonter dans le bus. Personne n’est dupe il y a encore du boulot, mais au final ça chante, ça chambre, ça rigole et au final c’est bien ça le rugby un ballon avec des copines autour et quand il y a plus le ballon il reste les copines.

Allez les filles direction le quart de finale et faisons que cette saison ne finisse pas en queue de poisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *