Au bout du suspense, Luzech bat Romagnat

Luzech 14  Romagnat 12 (MT 0-0)
Pour Luzech 2E Pons, Pénalité 1T Cot
Pour Romagnat 2 essais 1T

Composition : Velez, Aulié, Treil, Mardi, Bazely M., Galthié M., Salgues, Chevillard, Callès, Cot (cap), Pons, Bastit, Sabatié, Roziers, Galthié A., Dautremepuich, Zaug, Lassus, Henras, Huard, Vermonet-Aulié, Granata

Photo Amandine Vernhié

C’est par un temps de chasse et des températures hésitant entre la surgélation et la congélation que le coup d’envoi est donné. Pas le temps de réfléchir, les jalons sont posés et dès le premier quart d’heure, il y a suffisamment d’intensité sur le terrain pour brancher 10 appareils à raclette en simultané.

Les filles des deux camps se rendent coup pour coup, mais se neutralisent. Les Luzechoises perdent des ballons importants sur des touches proches de la ligne, mais les auvergnates commettent trop de fautes au sol. Malgré une troisième ligne jaune et noire surpuissante et des trois quarts bien en place, les Luzéchoises stoppent toutes les velléités adverses. Bilan des courses, l’homme au sifflet ordonne la mi-temps qui n’a de nul que le score.

Le match reprend sur une offensive luzéchoise, les Bougnates interceptent et filent aplatir le ballon en bout de ligne. 0-5  On joue la 41ème et visiblement les visiteuses ont l’intention d’ouvrir les cadeaux avant le 25 décembre. Les placages sont rudes et malgré une défense acharnée, l’omniprésente n° 8 romagnatoise récupère le ballon en milieu de terrain et trois raffuts plus loin va déposer ses valises avec le ballon entre les perches. 0- 12 à la 60ème.

Le coup est rude mais Luzech relève la tête et passe à l’offensive. A la 70 ème sur une pénalité vite jouée à la main, les rouge et blanche envoient Mathilde Pons à l’essai. 7 – 12 avec la transformation de Mélanie Cot.

Les Infernalles continuent à pousser et après 3 pénalités successives devant leur ligne empêchant tout « scoring », l’arbitre prend ses responsabilités et ordonne un essai de pénalité à la 81ème qui a pour effet un solde de tout compte immédiat. Victoire des Infernalles 14 à 12.

S’en suit alors une multitude de cris, de pleurs, de rires, de joie et de pilou-pilou que justifie une victoire aussi improbable que méritée, au vu de l’engagement mis sur le pré par les protégées d’Aurélien et Christian.

Si l’on est d’accord que la « fin » justifie les moyens, les filles du bord du Lot peuvent partir en vacances avec la satisfaction d’une première moitié de championnat de très belle facture. Les retrouvailles se feront avec la réception de Brive le 28 janvier 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *